LA COACH

D’abord, c’est quoi du coaching?

D’où vient le coaching? La toute première définition du coaching référait à la notion d’un sport d’attelage au XVIIIe siècle: “comment aider le « cocher » à garder la bonne direction, à conserver l’équilibre dans les différentes péripéties de son cheminement.” Selon Mike Cope, le coaching pourrait être défini “comme un processus par lequel un individu en aide un autre à manifester son potentiel. Le but ultime est d’aider les clients à penser en termes d’accomplissement  et de moyens d’accomplir.”

Coacher est la mise en place d’une relation vitale sur une période donnée entre un coach et un client à la rechercher de plus de clarté dans sa vie et de savoir-faire pour opérer les changements requis pour l’atteinte de son ou ses objectif(s). C’est offrir un espace temps où tout devient possible, où l’individu a la permission d’être complètement lui-même. Un espace pour découvrir et actualiser son plein potentiel à l’aide d’un coach qui fait preuve d’intégrité et de non-jugement. 

Lise, la coach

Lise est une coach professionnelle, certifiée. Son rôle est d’encourager et faciliter l’acquisition d’aptitudes utiles pour mieux vivre le quotidien, un quotidien en mouvement permanent. Elle travaille avec les forces émergeantes – humaines ou organisationnelles – de son client, individu ou organisation,  pour faire ressortir une nouvelle énergie, permettre au sens de se dévoiler, dessiner, imaginer des visions et des plans, identifier des options afin de se diriger et d’obtenir les résultats désirés.

Lise aide son client à passer d’un état actuel à un état désiré.  Son client est une personne qui va bien. Lise ne coach pas un individu qui a besoin d’aide psychologique. Elle a un code d’éthique. Un client qui a besoin d’aide psychologique doit être référé à un professionnel de la santé pour obtenir un diagnostique. Ce qui n’est pas le rôle du coach. Un coach soutient pour l’atteinte d’objectifs.

Lise est inconditionnellement positive et constructive. Elle croit profondément aux possibilités de l’être humain. Elle responsabilise et pose des limites claires tout en agissant avec bienveillance et assistance technique et affective. Les clients n’apprécient pas toujours à prime abord la mise en place de limites claires et pourtant en sont au final reconnaissant! Elle favorise les apprentissages de savoir-faire et de savoir-être utiles pour que son client puisse opérer des changements dans sa vie ou dans ses écosystèmes familial et/ou organisationnel.

L’école de formation en coaching que Lise a choisi : L’Institut des Neurosciences Appliquées

C’est quoi cette école?

L’Institut des Neurosciences appliquées se distingue par sa volonté de former des coachs professionnels par l’intégration des dernières recherches en neurosciences, pouvant intervenir avec efficacité auprès de leurs clients.

À travers une pédagogie adaptée, ils assurent l’appropriation des outils et attitudes permettant de mener à bien une mission de coaching jusqu’à son terme, quels que soient l’environnement, le secteur d’activité ou le type de clientèle.

Cette formation se veut pratique, pragmatique et adaptée au coaching des différentes catégories socio-professionnelles.

L’ensemble du concept pédagogique repose sur plusieurs années d’observation des besoins essentiels à l’exercice du métier de coach.

Les modules et leurs enchaînements sont issus d’une réflexion poussée afin d’offrir ce qui se fait de mieux aujourd’hui. Leur équipe est constituée de formateurs-coachs exclusivement.

Cela veut dire qu’en plus de leur talent pédagogique, ils sont tous de réels professionnels du coaching et c’est parce qu’ils passent quotidiennement par l’expérience que leurs apports sont ciblés et puissants.

 

Les Neurosciences Appliquées, c’est quoi et pourquoi en coaching?

Les neurosciences sont constituées d’un ensemble de disciplines étudiant le système nerveux. On parle de la neurobiologie, la neurochimie, la neurohistologie, la neuroanatomie, la neuropharmacologie, la neuropsychologie et la neurolinguistique, la neuropathologie, la neurologie, la psychiatrie, la neuroendocrinologie, la neurochirurgie.

En matière de coaching, elles permettent l’utilisation d’outils et attitudes favorisant la réussite des étapes d’une session de coaching jusqu’à son terme. Les méthodologies employées ont été testées sous examen scientifique à l’aide d’images par résonnance magnétique (IRM) et images par résonnance magnétique fonctionnelle (IRMF) afin de valider leur efficacité au niveau neuronal sur les trois cerveaux : reptilien, cortex et limbique. C’est justement cet aspect qui intéresse le plus Lise. Le fait que les outils soient testés et validés. C’est ce pourquoi ont les appellent “appliquées.”

C’est purquoi le coach en neurosciences est identifié comme un activateur de changement. Son rôle est d’accompagner son client dans un processus de transformation; transformation tant comportementale que des aspects physiologiques, neurobilogiques voire même neurobiochimiques. 

Un coach spécialisé en neurosciences comprend le fonctionnement du cerveau, les mécanismes de l’attention et leur utilisation en coaching. La neuroscience motivationnelle permet au cerveau de se référer à une réussite antérieure et la transposer pour l’atteinte d’un nouvel objectif et en faire une réussite. La psychologie positive soutient le développement de pensées et attitudes positives permettant au fil du temps de remplacer les sentiments négatifs à force de répétitions. Il en va de même avec la neuroplasticité qui résulte de la faculté du système nerveux à s’adapter et à se réorganiser lorsque cela est requis. La neuroplaticité correpond à un concept scientifique qui explique la capacité des structures et des fonctions du système nerveux à s’adapter, selon l’environnement et les tâches à exécuter. On parlera alors de :

  • Neurogénèse losqu’il s’agit du processus permettant à une cellule souche du cerveau de se dupliquer pour créer un nouveau neurone. La science a démontré que celle-ci se produit non seulement chez l’enfant mais bien chez l’adulte humain. Son amplitude est encore à l’étude.
  • Changements de morphologie des neurones : lorsqu’il y a ajout ou suppression des branches créant des connexions entre les neurones.
  • Modification du nombre et de la qualité des contacts entre les neurones : lorsqu’il y a optimisation de la communication entre 2 neurones.

On peut simplifier en disant que la neuroplasticité est un processus par lequel des neurones peuvent être créés, se réorganisent et améliorent la qualité de la communication entre eux. Elle s’active chaque fois que l’individu fait un apprentissage qu’il soit intellectuel, créatif ou moteur. Pensons à l’habilté de consuire une voiture manuelle. Au départ, l’habileté est nulle et à force de répétitions, celle-ci devient totalement inconsciente et banale.

 
 

Vous avez des questions?

Vous souhaitez nous parler?